CV5-Un fuselage en treillis tubulaire #2

Dans ce tutoriel, nous finissons le treillis tubulaire du fuselage dont nous avions déjà obtenu un flanc dans cet article.

Catia V5 - fuselage tubulaire complet rendu

La vidéo de l’article

Résumé de la vidéo

Le filaire

La première étape est très simple, il suffit de symétriser les fils du premier flanc en faisant une présélection puis en lançant la fonction symétrie de GSD.
On en profite pour les mettre dans un set géométrique spécifique.

Catia V5 - fuselage tubulaire complet symétrie filaire

Nous allons faire également une symétrie des tubes surfaciques du premier flanc. Nous allons ranger proprement ces derniers dans un set géométrique dans le set filaire.

Catia V5 - fuselage tubulaire complet symétrie surfacique

Une fois fait, nous allons créer un set “Liaisons” pour y mettre le filaire qui joindra les deux flancs.C’est très facile en faisant des lignes “Point-point” entre les nœuds des deux filaires.

Catia V5 - fuselage tubulaire complet filaire liaison

Le surfacique

Exactement comme pour le premier flanc, nous faisons les surfaces des tubes sur ce nouveau filaire. Il faut bien sûr les recouper en s’appuyant sur les surfaces qui se trouvent dans les set géométriques “tubes surfaciques Flanc gauche” et “tubes surfaciques Flanc gauche”.

Certaines liaisons sont très complexes mais cela se passe bien pour les découpes des tubes surfaciques.
Ici les deux dernier en orange doivent être recoupés par tous les autres tubes (ou presque) présents dans cette image .

Catia V5 - fuselage tubulaire complet relimitation surfacique liaison

Il suffit donc de poursuivre ces opération de création des tubes par la fonction balayage et ensuite de les recouper où cela est nécessaire.

Passage au solide.

Ceci se fait très facilement par épaississement des tubes surfaciques recoupés.
Nous mettons la matière vers l’intérieur afin de respecter le diamètre que l’on s’était fixé au départ.

Il est important de faire un corps de pièce par tube et de ne pas les unir par opération booléenne à la fin car le calcul de chaque intersection serait trop complexe et l’on n’arriverait pas au bout du modèle.
Le but est de produire un 3D représentatif en masse et en volume. On pourra très facilement faire un plan 2D et se servir du filaire et/ou du surfacique pour en faire un modèle de calcul aux éléments finis.

Le léger “Rentre dedans” n’a donc aucune importance.

Catia V5 - fuselage tubulaire complet epaississement tubes detail

Il suffit alors d’épaissir chaque tube surfacique en créant à chaque fois un corps de pièces pour finir le fuselage.

Catia V5 - fuselage tubulaire complet epaississement tubes detail

Avec une couche d’après au dichromate : )

Catia V5 - fuselage tubulaire complet solide rendu 2

Conclusion:

Ceci est, je pense, la meilleure méthode pour produire une structure tubulaire de véhicule sur Catia.
Bien sûr, ce n’est que la base de ce fuselage avec, pour simplifier, un seul diamètre de tube. Vous pourrez donc adapter cette stratégie pour y inclure des tubes de plus gros diamètre ainsi que des attaches et autres tôles soudées.

J’espère que cela vous aidera à produire vos propres modèles de karting, voitures de course ou à pédales ou encore comme ici d’avion : )

Si vous souhaitez rester informé des nouveautés du blog, inscrivez vous à la newsletter. Vous recevrez en plus des conseils pour démarrer sur Catia.

Taggé , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *